Dernière mise à jour: 15 Juin 2019

Test de l’avertisseur Wikango XL (1/2)

Parmi les assistants d’aide à la conduite (AAC) il y a Coyote qui est connu mais il y a aussi Wikango qui est un acteur historique.

EDIT (21/09/16): Wikango semble être une entreprise en mauvaise posture, je recommande donc d’éviter les produits de cette marque….

Pourquoi parler d’avertisseur de radar sur GPS-Carminat ? Tout simplement parce que j’ai envie d’étendre légèrement les sujets couverts par le site. Coyote est certes présent sur le R-Link mais comme on l’a vu ce n’est pas optimal et Coyote a clairement annoncé qu’il ne comptait pas faire évoluer l’application.

LOGO_WIKANGO_BASELINE_CMJN_EXE

Wikango a donc sorti en Juin dernier un nouveau boitier appelé Wikango XL qui constitue un nouveau départ car il amène deux ruptures technologiques : Android et OpenStreet Map, j’y reviendrai plus tard.

wikango XL

 

C’est donc un boitier présentant un bel écran de 4 pouces (854 x 480) non tactile comportant sur le dessus 4 boutons, dommage de ne pas avoir mis un écran mat pour éviter les reflets (surtout qu’il n’est pas tactile). L’écran est de bonne qualité et la résolution est largement suffisante pour un boitier placé dans l’habitacle d’un véhicule. La mémoire interne fait 8Go et permet d’accueillir les bases des dangers et la cartographie. Le boitier fait solide, il est bien assemblé, une belle progression par rapport au Max. Les boutons supérieurs sont peut-être un peu durs.

Sur la tranche droite on trouve le bouton d’allumage, une prise micro HDMI (mais impossible à activer pour le moment!), une prise casque (une future fonction pour les motards) et la prise USB pour la charge du boitier.

DSC_0005

A l’arrière on retrouve un haut-parleur et une prise MMCX pour brancher une antenne GPS externe (ce qui désactivera l’antenne intégrée) si cela est nécessaire dans votre véhicule (à cause de l’emplacement du boitier sur la planche de bord par exemple). Dans mon cas, dans un véhicule équipé d’un pare-brise athermique il n’a pas été nécessaire d’une antenne supplémentaire. Bonne chose que Wikango ait prévue cette possibilité.

DSC_0006

Petite précision bricolage : les prises HDMI (si la possibilité de l’activer arrive un jour), sortie son et antenne GPS permettent beaucoup de possibilité pour les bricoleurs surtout avec la télécommande Bluetooth qui arrivera plus tard. Un kit pro est aussi prévu pour une meilleur intégration dans le véhicule sans plus de précision pour le moment !

 

La base de l’appareil est aimantée pour se fixer sur une pastille que l’on place facilement sur la planche de bord.

En passant sur Android, Wikango dissocie le matériel et l’application. Celle-ci peut être mis à jour plus simplement par le constructeur. Normalement à terme ça devrai être la même application qu’on devrait retrouver sur les smartphones. Il y a donc une volonté pour Wikango de rationaliser les développements. Le boitier est garanti 2 ans.

/!\ Il est impératif de mettre à jour son boitier en se rendant sur le site www.wikangoxl.com pour télécharger la dernière version de l’application (penser à regarder quelle est votre version en vous rendant dans les menus Infos du boitier…). La mise à jour est facile : il suffit de copier un fichier *.TAR (disponible en bas de la page internet) sur le boitier qui est reconnu comme une clé usb lorsqu’il est connecté à l’ordinateur (Windows, Mac ou Linux).

Un tuto fait par wikango est disponible ICI.

Une petite manipulation expliquée ICI peut être nécessaire s’il n’est pas reconnu immédiatement sous Windows. Dans mon cas ayant fait quelques bidouilles sur mon smartphone Android j’avais installé des pilotes ADB qui empêchaient la détection du boitier Wikango.

Le fichier est très lourd (1.5Go) car il comporte la cartographie européenne. Le téléchargement prend déjà un certain temps mais la copie sur le boitier est aussi assez longue. Vivement que l’on puisse télécharger seulement la cartographie du pays que l’on souhaite pour alléger la procédure. Un redémarrage et quelques validations plus tard l’avertisseur de radar est parfaitement à jour (compter 20 bonnes minutes quand même). Pensez à désactiver l’autostop dans les options pour éviter que le boitier ne s’éteigne de lui-même au bout de 10 minutes et il est recommandé de laisser le boitier en charge durant la mise à jour (classique).

Depuis le lancement il y a eu de nombreuses mises à jour, lors de la rédaction du test l’application était en 1.6.1, une version qui fonctionne très bien. Pour simplifier encore plus le boitier ça serait bien que l’application puisse se mettre à jour par GPRS indépendamment de la cartographie (beaucoup trop lourde) sans avoir à passer par un ordinateur.

Il y a un point à surveiller la ROM.  Il y a 2 logiciels sur le boitier: la ROM qui fait fonctionner le boitier, c’est le système d’exploitation (écran, GPS…) et l’application. Pour connaitre votre ROM, il faut regarder les infos dans les paramètres. Au tout début les boitiers étaient livrés avec la ROM 1.7.4. Celle-ci présentait des problèmes de stabilité il y a donc eu un retour en SAV pour passer à la ROM 1.8.4. Si votre boitier est en 1.7.4 (normalement Wikango vous avait contacté à l’époque) demandez un retour à Wikango, en moins d’une semaine vous aurez votre boitier à jour.

Depuis la 1.8.4 il est possible de mettre à jour soit même la ROM de son boitier. Wikango a diffusé une nouvelle ROM, la 2.0.14. Pour faire la mise il suffit de télécharger CE FICHIER et de le copier sur votre XL. Une fois fait il suffit de redémarrer le boiter et tout se fait tout seul.

Récapitulatif des téléchargements:

Le boitier prend un peu de temps pour démarrer car il faut compter une bonne minute avant d’arriver sur l’écran et compter quelques minutes supplémentaires pour que la localisation GPS et la connexion GPRS se fassent.

DSC_0011 DSC_0012 DSC_0013 DSC_0014

Pour 150€ vous disposez d’un boitier qui se met à jour automatiquement sa base de données de Danger Permanent (les radars fixes) et les Zones à risque potentiel. Aucune manipulation pour l’utilisateur, le boitier utilise le réseau mobile puisque le boitier comporte une carte SIM à l’intérieur. Aucun abonnement pour cette fonctionnalité, une très bonne chose. Par contre il faudra penser à regarder sur le site wikangoxl.com s’il n’y a pas des mises à jour pour la cartographie embarquée (gratuite) régulièrement.

L’écran d’accueil affiche au centre la vitesse du véhicule à droite la limitation de vitesse est à gauche le nom de la voie sur lequel on se trouve, et c’est tout.

normal

Lorsque l’on rentre dans une zone de danger l’écran devient clairement rouge et une grosse barre de progression en bas s’affiche. L’avertisseur de radar est très efficace.

alerte fixe

L’appareil remplit parfaitement son rôle pour les fonctions de base.

–> CONTINUONS CE TEST SUR LA PARTIE CONNECTÉE DU WIKANGO XL!  <–

One thought on “Test de l’avertisseur Wikango XL (1/2)

  1. pas évident de faire une mise à jour avec tous vos conseils. J’ai déjà eu le tour avec le premier, que j’ai même rendu au magasin Boulanger qui me l’a vendu et il m’a rendu un neuf, car ils n’y sont pas arrivés non plus. Que dois je faire? Ils me réclament 69€ pour une mise à jour, je suis à mon deuxième sur même pas quatre ans. Dans l’attente d’une réponse favorable, je vous remercie d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *