Dernière mise à jour: 20 Juin 2017

Renault et TomTom désactivent les cartes SIM des Carminat TomTom Live.

 

Que diriez-vous si Renault désactivait définitivement à distance des fonctionnalités de votre véhicule car la marque au losange a considéré que vous ne les utilisiez pas assez ? Vous trouverez probablement ça scandaleux.

Et pourtant c’est bien ce qui est en train d’arriver sur le système multimédia le plus diffusé de l’histoire de Renault.

Renault a introduit en 2011 le Carminat TomTom Live et a été commercialisé jusqu’en 2016 avec le Scénic 3. C’est donc un système très répandu dans la gamme Renault, on le retrouve de la Clio III jusqu’à l’Espace IV soit plusieurs millions de véhicules.

Ce GPS est le premier système connecté de Renault et l’un des premiers du marché. Il dispose d’une carte SIM permettant d’accéder, via le réseau GSM, aux services Live de TomTom :

  • TomTom HD Traffic
  • Zones de danger
  • TomTom Search (permet de rechercher un POI en ligne)
  • Météo.

Très clairement les 3 premiers services sont très pratiques. Le TomTom HD traffic est un service d’info trafic infiniment plus précis et efficace que l’info trafic « classique » TMC reçu par les ondes radios. C’est LA fonctionnalité qui fait la force de ce produit. Ce service est totalement équivalent en termes d’efficacité à l’info trafic proposé par Google Maps ou Waze. L’info trafic pour un système de navigation est une source d’information très importante pour proposer l’itinéraire le plus pertinent. Pour accéder au service il faut souscrire à un abonnement (~50€ pour un an).

Pour suivre l’actualité Renault je consulte les communiqués de presse mais je dispose aussi de modules qui scannent certaines pages clés pour les sujets qui me concernent sur les sites de Renault et de TomTom.

J’ai reçu une notification de modification sur une page de support de TomTom concernant le TomTom Carminat Live.

Voulant être certain de bien comprendre j’ai interrogé directement TomTom sur Twitter.

La réponse est donc tombée : oui la SIM est désactivée définitivement après 3 ans sans souscription à un abonnement. Et il ne sera pas possible de la réactiver même en passant par la case garage sauf en changeant le GPS, sachant que la pièce vaut plus de 700€ sans main d’oeuvre… Le système ne pourra plus que recevoir l’info trafic via TMC (d’une qualité très médiocre).

Après l’abandon des cartographies sur CD/DVD, c’est une nouvelle étape que Renault est en train de franchir : désactiver définitivement des fonctionnalités sur des véhicules commercialisés il y a encore quelques mois. On ne parle pas d’un système qui a arrêté d’être produit il y a 10 ans. Mais d’un produit encore au catalogue de Renault en 2016 ! Sans compter que 3 ans est une période très courte dans la vie d’un véhicule.

On notera aussi, qu’à part cet article sur le site TomTom, il n’y a eu aucune communication auprès des propriétaires ! S’il y en avait eu une, il y aurait eu des échos sur les forums.

Quel impact pour les utilisateurs ?

  • Si vous continuez de souscrire aux services aucun changement, le service est dispo.
  • Si ça fait moins de 3 ans que votre précédent abonnement est terminé il est encore temps de le reprendre (chose que je recommande car le service proposé est vraiment top !).
  • Si ça fait plus de 3 ans que votre abonnement est terminé votre carte SIM a probablement été désactivée définitivement.

S’il y a un marché qui va être directement impacté c’est bien celui du marché du véhicule d’occasion : Il est très courant d’acheter un véhicule âgé de 3 ans seulement (notamment tous les véhicules en fin de contrat LOA/LDD) et il sera tout à fait possible de tomber sur un véhicule dont la carte SIM a été désactivée définitivement ce qui retire énormément d’intérêt au système intégré. Il sera alors plus intéressant de prendre un véhicule un peu moins cher sans système intégré et utiliser un smartphone…

Comment expliquer à un nouveau client que son véhicule âgé de seulement 3 ans a été bridé volontairement par Renault ?

Quel est le gros problème de cette décision ?

Il nous rappelle que la confiance du client envers la marque est primordiale.

Lorsque l’on achète une voiture (neuve ou d’occasion) on sait que le constructeur pourra fournir les pièces mécaniques pendant 10 ans après le dernier véhicule sortis des chaînes et qu’il pourra le réparer.

Comment faire confiance à Renault sur la question des services connectés si le constructeur désactive une fonctionnalité aussi phare que l’info trafic quelques mois après la commercialisation du dernier véhicule sur un système aussi diffusé que la Carminat Tomtom Live ? A quoi bon choisir des services connectés en option s’ils leur durabilité n’est pas assurée ? A quoi bon dépenser de l’argent si du jour au lendemain Renault désactive les services et rend le système obsolète même si le véhicule n’a que 3 ans ?

Nous nous trouvons à une époque charnière sur les services connectés automobiles où tous les constructeurs doivent se forger une réputation auprès du grand public. Renault vient d’envoyer le plus mauvais des messages : « nous proposons à la vente des services connectés mais nous n’en assurons pas le bon fonctionnement pendant la durée de vie du véhicule ».

Les commentaires sont fermés.