Dernière mise à jour: 05 Mar 2019

Easy link 9.3: première prise en main (1/3)

Vendredi matin, dans un studio au nord de Paris je découvre la Clio V. Voici donc une première prise en main à l’arrêt. J’ai essayé de prendre un maximum de photos d’écran. 

Cet article est découpé en plusieurs parties:

Partie 1: Présentation générale.

Partie 2: La navigation

Partie 3: La réplication smartphone et les paramètres.

Présentation générale

Plus précisément 2 Clio V : une Intens dans la teinte Orange Valencia et une RS Line dans le Bleu Iron. Les 2 véhicules sont équipés du Easy-Link grande taille : un écran de 9.3 pouces. Du côté des compteurs (cluster), on a cette fois-ci la petite taille : 7 pouces. La version 10 pouces ne sera pas disponible au lancement contrairement à la version à aiguille que l’on n’a jamais vue.

Je ne vais pas m’attarder sur le véhicule en général, beaucoup de sites le feront probablement beaucoup mieux que moi.

Intéressons-nous à ce GPS qui trône au milieu de la planche de bord. L’écran compte un léger effet galbé agréable à l’œil. L’écran est lumineux, comporte une belle définition et un niveau de contraste très satisfaisant. C’est net, et les couleurs sont très belles.

Voici les chiffres que l’on m’a communiqué :

Luminosité : 300 cd/m² (7 pouces) et 1000 cd/m² (9.3 pouces).

Je dois vérifier les chiffres de contraste, je mettrai à jour l’article. 

Sur la partie basse de l’écran nous avons des raccourcis :

  • Power : allumer l’écran/éteindre l’audio.
  • Menu : le menu principal (Navigation, Media, Téléphone…)
  • Home : revenir à l’écran d’accueil.
  • Volume – et + pour régler le volume. Je regrette d’ailleurs toujours la molette rotative pour le volume qui est pour moi une solution simple, efficace et surtout universel puisqu’on la retrouve dans énormément de véhicule (même Peugeot l’a conservée).

Voici l’écran de démarrage. On arrive ensuite sur un écran qui nous rappelle que le système utilise des données (il faut l’activer pour bénéficier de toutes les fonctionnalités). Le système est connecté à internet via une puce 4G.

On arrive ensuite sur un écran comportant plusieurs pages où l’on peut placer des widgets. Un système très similaire à R-Link 2.

Avant de découvrir le système nous avons eu une présentation globale du véhicule et des possibilités multimédia. Un gros travail semble avoir été fait pour simplifier l’usage du système (avec le nom Easy-Link, compliqué de faire autrement).

Ce travail de simplification a eu lieu pour réduire le nombre de cliques nécessaire pour faire une opération. R-Link 2 est un très mauvais élève dans le domaine par exemple. Mais ce travail de simplification passe aussi par exemple sur les mises à jour . On recevra automatiquement les mises à jour cartographiques dans le véhicule via la 4G. Un simple pop-up nous demandera si l’on souhaite installer la mise à jour ou non. Difficile de faire plus simple, évidemment on verra dans la pratique.

La connexion 4G sera offerte pendant les 3 premières années tout comme les mises à jour cartographique sur tous les niveaux de finition.

L’interface globale a adopté un style sobre avec beaucoup de gris, à l’usage c’est assez agréable lorsque l’on se balade dans les menus. Je n’ai jamais eu l’impression de me perdre comme cela pouvait être le cas avec R-Link 2, on manipule de façon assez intuitive le système. L’utilisation d’onglet en bas de l’écran participe à cette simplicité.

En haut de l’écran on a toujours un raccourci vers la navigation, le téléphone et la partie audio. Je ne sais pas si le haut de l’écran (surtout en grande taille) soit le plus approprié pour mettre les raccourcis utilisé aussi fréquemment que les univers de navigation, audio et téléphone.

Sur la page d’accueil on fait glisser les widgets, mais ensuite on peut les agrandir en prenant les coins.

Concernant la partie audio, pour la radio je note une grosse nouveauté (pour Renault…) : les logos des stations ! Au moins c’est très visuel pour en sélectionner une. Pour mettre en favoris une station, il suffit de cliquer sur l’étoile, comme on le ferait naturellement sur notre smartphone. On a toujours les 3 vues classiques: Fréquence, Liste (trié par ordre alphabétique) et Presets (Mémoires).

Le nouveau commodo pour la partie audio derrière le volant comporte donc une grande molette. A première vue il se manipule correctement, une nouvelle version mais dans la lignée des précédents : la marque de fabrique de Renault .

 

 

Cet article est découpé en plusieurs parties:

Partie 1: Présentation générale.

Partie 2: La navigation

Partie 3: La réplication smartphone et les paramètres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *