Dernière mise à jour: 05 Mar 2019

Easy link 9.3: première prise en main (3/3)

Cet article est découpé en plusieurs parties:

Partie 1: présentation générale (1/3)

Partie 2: La navigation

Partie 3: la réplication smartphone et les paramètres.

 

Partie 3: La réplication smartphone et les paramètres.

Pour tous les paramétrages du véhicule on notera la volonté de simplifier les menus avec des représentations du véhicule où il suffit de cliquer sur l’élément que l’on souhaite modifier. Cela est très bien pour paramétrer les Adas ou alors le multisense comme vous pouvez le voir sur les photos.

 

Rien de spécifique à signaler pour la partie téléphone, je vous laisse regarder les photos.

 

Prévoyant, j’avais pris mon câble pour tester la réplication smartphone. Comme sur R-Link 2 cela s’affiche en plein écran (si smartphone suffisamment puissant pour Android). Une fois le téléphone branché sur l’une des 2 prises USB (c’est bien il y en a 2, coucou Peugeot…), on n’a plus qu’à cliquer sur le haut de l’écran pour accéder aux fonctions. Après c’est du classique concernant Android Auto ou Carplay.

La fonction vue 360° était présente sur le véhicule. Contrairement au système MediaNav, on a bien une vue unique avec les 4 vues en même temps. Des onglets en bas de l’écran permettent de choisir rapidement ce que l’on souhaite afficher. Un appui sur la touche physique permet de lancer cet écran à la demande très facilement.

Le cluster 7 pouces se paramètre très facilement. La touche vue sur le volant permet de sélectionner quelle zone l’on souhaite modifier et ensuite on utilise les flèches verticales au volant pour faire défiler. Pas d’affichage de la cartographie (seulement des flèches de navigation) pour le cluster 7 pouces, la carte est réservée à la version 10 pouces.

Les différents styles de cluster se paramètrent depuis les paramètres du Multisense.

Ils ont bien insisté sur la facilité avec laquelle ils pourront rajouter de nouvelles fonctionnalités. Ainsi Coyote arrivera plus tard, tout comme la possibilité de payer son parking depuis son véhicule par exemple.

On a reparlé de l’application « My Renault » véritable arlésienne, qui devrait arriver dans quelques semaines. Cette application permettra de localiser son véhicule, envoyer une destination au système (par exemple depuis Google Maps, très pratique), déverrouiller/verrouiller son véhicule et enfin allumer les feux et déclencher le klaxon. Je n’ai pas vu de démo live de l’application sur un smartphone.

C’était une première prise en main du système mais globalement le bilan est positif surtout pour cette version non définitive. Il y a des progrès à faire concernant la réactivité mais on m’a bien prévenu que c’était la priorité pour le lancement du véhicule. La navigation dans les menus se fait assez naturellement et beaucoup de réflexes issus du monde du smartphone ont été repris ce qui devrait faciliter l’usage. Au lancement de la Clio on aura le choix entre la version 7 pouces sans navigation intégrée mais avec réplication smartphone (Android Auto et Carplay), comme la Twingo restylée) ou alors la version haut de gamme 9.3 pouces, celle présentée ici. Une version 7 pouces avec navigation intégrée est bien prévue mais aucune photo n’a pour le moment filtré.

D’autres photos:

Cet article est découpé en plusieurs parties:

Partie 1: présentation générale (1/3)

Partie 2: La navigation

Partie 3: La réplication smartphone et les paramètres.

2 thoughts on “Easy link 9.3: première prise en main (3/3)

  1. Beaux articles, j’espère que la fluidité va être améliorée parce que sur les vidéos ça à l’air de ramer un max…

    Dans leur présentation il y a indiqué 4control sur l’avant dernière photo… illustration ou bien ? 🙂

    • Je pense que c’est une boulette Par contre le système devrait arriver sur le haut de gamme Renault où il y a bien le 4control

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *