Dernière mise à jour: 05 Août 2012

Présentation de Navteq

Cette news n’aura pas de lien direct avec l’actualité des gps Renault Carminat mais pour présenter une société que chacun connait : Navteq.

logo navteq

Navteq a été créé en 1985 aux Etats Unis. A l’époque on est au balbutiement de la cartographie numérique et des gps. Les systèmes de localisations sont alors destinés aux entreprises et aux armées. Ce n’est que dans les années 2000 que le système se démocratise réellement avec les systèmes nomades : un cout d’achat bien inférieur aux systèmes fixes. Navteq est présent dans tous les systèmes Renault à l’exception du Carminat TomTom qui contient une cartographie Télé Atlas. Renault est un actionnaire historique de cette société.

Aujourd’hui il y a 2 grosses sociétés de cartographie : Navteq et Télé Atlas. Ces 2 sociétés ont chacune perdu leur indépendance en 2008. Navteq a été racheté par le monstre des téléphones portables Nokia pendant que la jeune société mais grandissante TomTom s’offrait Télé Atlas. Ces 2 sociétés ont le même but : offrir une cartographie numérique mais elles ne s’y emploient pas de la même façon.

Télé Atlas fonctionne énormément sur sa communauté : chaque utilisateur peut signaler des erreurs. Lorsqu’un certain nombre de personnes a signalé un changement, celui-ci est automatiquement répercuté dans la base de données pour tous les autres, et cela sans vérification de la part de Télé Atlas. Certes cela apporte une certaine réactivité mais le manque de vérification influe sur la qualité de la base de données.

Chez Navteq le maître mot est : QUALITE. Au bout de 15 min d’entretient dans les locaux de Navteq en région parisienne je ne comptais plus combien de fois ce mot était sorti de la bouche de mes interlocuteurs… Les véhicules de relevé de terrain ne sont conduit que par des géomètres de métier contrairement chez Télé Atlas où l’on peut retrouver des étudiants en boulot d’été… Pour une portion de route les géomètres doivent relever 260 paramètres différents ! Ainsi on retrouve par exemple le nombre de voies, l’environnement (campagne, ZI…), le trottoir, l’inclinaison de la route…

Chaque année environ 15% du réseau routier évolue. Navteq est amené à faire environ 1 million de modifications par jour.

Que pouvons-nous attendre de Navteq pour le futur ? Tout d’abord un contenu dynamique comme par exemple pour les prix des stations services. On notera que cette fonction est déjà disponible sur certain TomTom (Télé Atlas) contenant une carte SIM incluse. Une plus grande diversification de l’offre des cartes destinées aux smartphone (par le biais de Nokia notamment) pour le mode pédestre pour par exemple des visites. Enfin, une modélisation complète des villes avec numérisation des façades pour aider un maximum l’utilisateur.

Il se pourrait que d’ici 2 mois un autre article sur Navteq soit publié.

Je tiens à remercier particulièrement les personnes de chez Navteq qui m’ont gentiment accueilli dans leurs locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *